Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Identités et spécificités des cultures d’Afrique antique

Dernière modification : 21 février 2019

Identités et spécificités des cultures d’Afrique antique

Véronique BROUQUIER-REDDÉ – AOrOc
Depuis 2012

  Sommaire  

 Maroc

Les travaux en partenariat avec l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP) de Rabat portent sur le territoire du bassin du Sebou et les sites urbains, à partir de plusieurs approches thématiques.

 

Territoire

Cartes archéologiques du Maroc antique (INSAP, VESAM, Rabat) :

  • fascicule 1 « Le bassin du Sebou. 1, Au Sud du Loukkos », 2011
  • fascicule 2 « Le bassin du Sebou. 2, À l’embouchure du Sebou », 2012
  • fascicule 3 « La rive droite du Sebou », sous presse
  • fascicule 4 « La région de Volubilis et le sud-est de la province de Maurétanie tingitane », en préparation

La cartographie (SIG) à partir du fascicule 3 a été réalisée dans le cadre des programmes EauMaghreb (ANR) et Cultures d’Afrique (labex TransferS).

 

Les villes et les agglomérations (Banasa, Kouass, Lixus, Rirha, Volubilis, Zilil)

La documentation rassemblée lors des opérations de terrain fait l’objet d’études spécifiques ou de publications collectives en préparation.

Kouass
Sur les résultats, voir Bridoux et al. passim ; Kbiri Alaoui 2018 et al.
Depuis 2012, le riche lot de céramique locale et d’importation est étudié. En 2017, l’analyse du mobilier a concerné l’exceptionnelle parure de bijoux de tradition phénico-punique et la céramique locale ou régionale.

Lixus
Collaboration à la préparation scientifique d’un chantier de solidarité entre écoliers français et marocains (jumelage Larache-Compiègne), organisé en avril 2018.

Rirha
La collaboration des spécialistes à l’étude du décor (Malek 2016) et du mobilier céramique (Leclercq 2016) de la maison a donné lieu à des contributions dans la monographie, publiée en 2016, dans la collection de La Casa de Velázquez, prix Serge Lancel 2017 de l’AIBL.

Volubilis
12 mars – 25 août 2014 : exposition « Splendeurs de Volubilis, bronzes antiques du Maroc », Marseille, Mucem. V. Brouquier-Reddé, membre du conseil scientifique 2013-2014, co-auteur du catalogue.

 

Architecture maurétanienne et romaine

La 1ere table-ronde sur l’architecture de terre (TerMaghreb) a eu lieu à Meknès en 2015 et une visite des vestiges en terre crue a été organisée à Rirha et à Volubilis.

L’architecture maurétanienne et romaine a fait l’objet d’une présentation collective au Festival de l’architecture du Maroc (Rabat, janvier 2016) et d’interventions sur quelques aspects de l’habitat maurétanien de Volubilis ou le rempart de Banasa (Tétouan, novembre 2016).

 

Topographie religieuse du Maroc antique

Travaux de publication sur Volubilis et Lixus (février 2016, Paris et février-mars 2017, Essaouira). Sur les sanctuaires B et D, voir El Khayari et al. 2016 et Brouquier-Reddé et al. 2018.

Autels votifs de Volubilis et de Banasa : étude en octobre 2013 et 2014. Voir Brahmi 2018.

Présentation du capitole de Volubilis (Kénitra, mai 2018).

 

Économie, échanges

Parution en 2016 de l’ouvrage collectif sur le « Cercle du détroit » dans la revue Karthago.

Typo-chronologie du mobilier céramique en Maurétanie occidentale
Les ateliers de production de Banasa et l’étude des contextes de découverte des productions de Kouass (atelier non localisé sur le site) contribuent à préciser les dates de fabrication et les types. Les études de la céramique commune de Volubilis et de Rirha (Leclercq 2016) et de l’ensemble du mobilier de Kouass (juin et novembre 2013 ; juin et novembre 2014 ; septembre 2015 ; octobre-novembre 2016 et 2017, Rabat ; voir Bridoux et al. passim) apportent un éclairage nouveau sur le vaisselier de l’Extrême-Occident et de ses échanges.

31 octobre – 2 novembre 2018 : atelier « Les céramiques communes antiques de Volubilis », Rabat, INSAP.

 

100 ans de recherches archéologiques au Maroc

Les archives du Maroc : les travaux de Louis Chatelain, premier archéologue de Volubilis ont été replacés dans la connaissance actuelle de la Maurétanie occidentale (ENS, juin 2016) ; d’autres recherches documentaires sur ce site (N. Brahmi, Tétouan, novembre 2016 ; Toulouse, Madrid et Rabat, 2017) permettront de préparer d’autres actions de valorisation. L’enquête en 2017 sur les archives conservées à Rabat a été l’occasion de proposer l’organisation d’une exposition à l’Institut culturel français, au centre Jacques Berque, à la Direction du patrimoine marocain et à l’INSAP (Rabat).
 

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

haut de page