Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Babel ou l’éloge de la traduction

Dernière modification : 9 novembre 2017

Babel ou l’éloge de la traduction

Barbara CASSIN – Centre Léon Robin
Depuis 2012

  Sommaire  

Portail Humanités Numériques

 Routes de la traduction

Il était une fois… Tintin au Brésil, Aristote à Tombouctou, Shéhérazade en Australie. Parce qu’il y a des routes de la traduction comme il y a des routes de la soie, ce dispositif interactif propose de découvrir le voyage de différentes œuvres en suivant leurs traductions au cours du temps.

 

Traductions à suivre

Les œuvres-clés que nous suivons sont sources de savoirs et de technique ou ont participé à forger un imaginaire commun. Interrogeant constamment la traduction, Barbara Cassin s’est entourée des meilleurs spécialistes pour retracer leur parcours. Ces textes ont parfois traversé le monde entier, certains sont traduits en autant de langues que la Bible et leur histoire est aussi celle de la traduction.

 

Choisissez votre itinéraire

Les routes de la traduction est conçu comme un plan de métro dont les lignes sont les parcours des traductions. Station après station, les œuvres passent, de langue en langue, d’un continent à l’autre, d’une culture à une autre… Le récit des étapes s’agrémente d’une riche iconographie illustrant les hommes et les lieux, ainsi que les manuscrits et les éditions qu’ils nous ont laissés.

 

L’histoire continue

Inauguré fin 2016 lors de l’exposition « Après Babel, traduire » au MuCEM, le dispositif est consultable en ligne – et bien entendu disponible en plusieurs langues. À l’occasion d’une déclinaison de celle-ci à la Fondation Martin Bodmer à Genève (à partir du 11 novembre 2017), la Bible de Luther et le Neveu de Rameau ont rejoint Aristote, Euclide, Ptolémée, Galien, les Mille et une Nuits, Marx et Tintin. L’extension du réseau des traductions avait été ouverte un mois avant à la foire du livre de Francfort.

 

Les routes de la traduction

 

Imaginé par Barbara Cassin

Conçu par Julien Cavero (labex TransferS – pôle Humanités Numériques) et Édouard Sombié (société Volta Jazz)

 

 

Conseillers scientifiques :

  • Luther : Pierre Bülher (professeur émérite de théologie systématique des Universités de Neuchâtel et de Zurich), partiellement conseillé par Christian Herrmann (Württembergische Landesbibliothek, Stuttgart)
  • Le Neveu de Rameau : Jacques Berchtold (directeur de la Fondation Martin Bodmer)
  • Aristote : Jean-François Courtine (Université Paris-Sorbonne), Alain de Libera (Collège de France) et Marwan Rashed (Université Paris-Sorbonne)
  • Euclide : Bernard Vitrac (CNRS - UMR 8210)
  • Ptolémée : Didier Marcotte (Université de Reims)
  • Galien : Antoine Pietrobelli (Université de Reims) et Ali Benmakhlouf (Université Paris-Est)
  • Les Mille et unes nuits : Yasmina Foehr-Janssens (Université de Genève)
  • Marx : Jean-Numa Ducange (Université de Rouen, co-directeur de la revue Actuel Marx - PUF) et Étienne Balibar (Columbia University)
  • Tintin : Jean-Luc Marion (Académie Française)

 

novembre 2017 :

octobre 2017 | décembre 2017

haut de page