Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Langues, textes, œuvres : culture et décentrement

Dernière modification : 13 mai 2019

Langues, textes, œuvres : culture et décentrement

Journées d’étude

 
Jeudi 23 mai

Que veut-on traduire ? Perspectives interdisciplinaires et interculturelles

 

Matinée – 9h00-12h30

 

9h00 R. Nzameyo (ENS Yaoundé). Philosophie et textes : expériences et perspectives africaines
10h00 M. Forster (Rheinische Universität Bonn). Quelle philosophie du langage pour quelle théorie de la traduction ?
11h30 D. Legrand (CNRS Paris). ‘Ma langue maternelle étrangère’

 

Après-midi – 14h15-17h

 

Atelier : Fr. Thomas (Rheinische Universität Bonn). L’idée d’intraduisible en philosophie
La notion d’intraduisible semble remettre en cause la philosophie dans sa prétention à l’universalité. Elle renvoie souvent à l’idée que la pensée est profondément inscrite dans le langage et dépendante des cadres conceptuels propres à chaque langue. À l’horizon se profile le risque du relativisme linguistique et culturel. Mais intraduisible ne signifie pas incompréhensible. Et comme on le montrera sur des exemples d’ « intraduisibles » célèbres, travaillés en commun, on ne traduit pas des langues entre elles, mais des discours ; pas des mots isolés, mais des mots en contexte. En définitive : faut-il avoir peur des intraduisibles ?

 

mai 2020 :

Rien pour ce mois

avril 2020 | juin 2020

haut de page