Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Métaphysiques comparées

Dernière modification : 23 mars 2015

Métaphysiques comparées

Philippe DESCOLA – LAS
2013

  Sommaire  

 Bilan

Le colloque a tenu ses promesses, en ce sens qu’il a permis à différents courants de l’anthropologie et de la philosophie contemporaines de confronter les raisons pour lesquelles ils étaient amenés à poser aujourd’hui la question ontologique. L’un des apports les plus nets des discussions menées pendant cette semaine réside dans le consensus qui s’est dégagé sur la dimension critique inhérente à ce questionnement en apparence purement spéculatif, à un moment où le relativisme culturel a perdu son pouvoir d’interpellation.

Le colloque a également fait apparaître que derrière ce que l’on peut percevoir de l’extérieur comme un « programme ontologique » se cachent différentes formes de pluralisme dont les modalités d’articulation restent à définir, comme on l’a constaté en particulier dans la tension entre la pluralité des ontologies mises au jour par l’anthropologie sociale et la multiplicité des modes d’existence mise en avant par le programme latourien. La culture intellectuelle francophone, liée au structuralisme, s’est aussi confrontée via ce colloque à l’école britannique d’anthropologie, héritière du fonctionnalisme et de ses critiques, alors que toutes deux étaient restées dans un relatif isolement auparavant.

De nombreux points de controverse essentiels ont été mis en avant, faute naturellement d’être définitivement résolus. La tension entre la montée spéculative des notions d’ontologie et de métaphysique et les exigences descriptives de l’anthropologie a été questionnée ; l’usage de la notion de relation a fait l’objet d’une discussion intense ; la place centrale de l’idée de nature dans l’anthropologie également. Plus largement, l’ensemble des participants s’inscrivent désormais dans un dynamique de réflexion collective qui s’inscrira dans la durée. Un ouvrage est en cours de préparation, qui rassemblera sous une forme réélaborée les contributions de ce colloque.

Le centre de Cerisy, enfin, a été un cadre particulièrement agréable, qui a permis aux discussions informelles de se prolonger bien au-delà du cadre des conférences. L’appui financier du Labex TransferS a permis aux organisateurs d’offrir des conditions de transport et de séjour optimales à l’ensemble des conférenciers invités, qui ont tous exprimé leur gratitude à l’institution via les organisateurs.

 

août 2022 :

Rien pour ce mois

juillet 2022 | septembre 2022

haut de page