Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Du paysage quotidien à l’espace poétique Le sanctuaire dans la poésie (...)

Dernière modification : 9 juillet 2018

Du paysage quotidien à l’espace poétique
Le sanctuaire dans la poésie gréco-latine jusqu’au IIe s. ap. J.-C.

Colloque international

Du jeudi 13 au samedi 15 décembre 2018
Université Paris-Sorbonne

 

Organisation :

  • E. Buchet (EDITTA)
  • P.-A. Caltot (EDITTA)
  • J. Rohman (AOrOc)
  • Colloque organisé par l’Université Paris-Sorbonne (EDITTA, EA 1491) et l’École normale supérieure (UMR 8546 CNRS/ENS – AOrOc) avec le soutien du Labex TransferS

 

Ces dernières années, de nombreux projets et ouvrages ont été consacrés aux lieux de culte des mondes grec et romain. Outre les grands programmes archéologiques consacrés à tel ou tel sanctuaire, on pense notamment aux actes des colloques intitulés Les bois sacrés ou Sacra Nominis Latini, qui recensent les dernières recherches sur les lieux de culte du Latium, ou encore au projet Fana Templa Delubra, dirigé par John Scheid, qui a pour but d’établir un corpus des sanctuaires italiens et des sources, archéologiques et littéraires qui s’y rapportent. Ces diverses études mettent en relief l’importance archéologique et historique de ces sanctuaires et permettent de mesurer leur place dans le paysage quotidien des Grecs et des Romains.

Au cours du colloque à venir, nous nous proposons d’étudier comment leur place dans l’imaginaire collectif se reflète dans les textes poétiques.

On se demandera donc comment les poètes appréhendent ces espaces sacrés en Grèce et à Rome. Il s’agira ainsi de réfléchir à la définition et à l’image que le discours poétique donne des différents types de sanctuaires – en particulier, temple (temenos, templum, fanum, aedes), autel (ara), aire sacrale, bois sacré (nemus, lucus)... – dans l’esthétique et le style propres aux différents genres poétiques de l’Antiquité, en particulier l’épopée, la tragédie, la comédie, l’hymne, la satire ou l’élégie. La mobilisation d’un type de sanctuaire dans un genre poétique ou les liens esthétiques entre formes architecturales et poétiques pourront ainsi être interrogés avec profit.


Appel à contributions

Merci de bien vouloir nous faire parvenir les propositions de contribution (600 mots maximum) accompagnées d’un titre pour le 17 juin 2018 à cette adresse : e-mail
Les propositions seront examinées par un comité scientifique et les réponses seront adressées avant la fin du mois de juin.


 

haut de page