Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Approches contrastives du français De l’histoire de la langue à la (...)

Dernière modification : 12 juin 2018

Approches contrastives du français
De l’histoire de la langue à la transmission de la langue

Laure SARDA – Lattice
Depuis 2017

  Sommaire  

 Avancées

Depuis septembre 2017, les membres français du projet se sont réunis régulièrement pour travailler sur l’architecture générale de démonstrateurs d’applications web pour l’apprentissage du français, spécialisés sur la variation et l’histoire de la langue. Nous avons fait avec nos deux ingénieurs un état de l’art des outils existants et nous avons défini en concertation comment cibler l’exploitation de ressources langagières (corpus annotés) pour l’apprentissage du français sur les trois volets définis initialement : i) la combinatoire verbe-préposition, ii) la place des pronoms, iii) la structure des textes.

La collaboration avec nos collègues de l’université de Berkeley a permis de préparer conjointement un colloque et un atelier début avril 2018, qui ont marqué le début officiel du projet. Nos partenaires sont Mairi Mc Laughlin, professeur de français et spécialiste des origines de la presse française, Richard Kern, professeur de linguistique française, de linguistique appliquée et de didactique de langue étrangère, directeur du Language Learning Center de l’université de Berkeley, Seda Chavdarian, Vesna Rodic (professeurs de Français à UCB), Justin Davidson (professeur d’espagnol et de linguistique romane à UCB), Bryan Donaldson, (Professeur de français à UC Santa Cruz), Kathryn Levine, Rachel Weiher et Brock Imel (Doctorants à UCB).

Au cours du colloque, nous avons présenté trois contributions sur trois des volets d’étude retenus : la structure des textes à travers l’usage de par ailleurs  ; la place et la gestion des pronoms à travers l’étude des chaînes de références ; et une version préliminaire d’un outil en ligne destiné à l’apprentissage des combinatoires entre verbes et préposition.

 

« Linguistic Approaches to Text Structuring » (LPTS 2018)
ENS, Paris, janvier 2018

En parallèle à ce travail, nous avons organisé le colloque LPTS 2018. Ce colloque fait suite à une première édition que nous avions organisée en 2009 et une seconde organisée à Louvain en 2011. La thématique générale de ce colloque porte sur la structure des textes. En lien avec le projet, nous avons orienté l’édition de 2018 sur le thème de la digression. Nous avons encouragé les contributions portant sur les marques de digression, plus particulièrement sur l’ensemble des marques lexicales et grammaticales permettant d’identifier dans un texte le début et la fin d’un passage digressif. Nous avons réuni une trentaine de contributions et plus de 70 participants. Nous avons le projet de publier une sélection d’articles issue de la conférence.

 

 

mai 2022 :

Rien pour ce mois

avril 2022 | juin 2022

haut de page