Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2014-2015 > GE Zhaoguang

Dernière modification : 7 décembre 2016

GE Zhaoguang

Université de Fudan, Shanghai (Chine)
Invité du labex TransferS – juin 2015

GE Zhaoguang

 

 

Le labex TransferS invite, durant le mois de juin 2015, le Professeur GE Zhaoguang - Professeur émérite d’Histoire et Fondateur du National Institute for Advanced Humanistic Studies de l’Université Fudan, Shanghai.

 

 

Le Pr. GE donnera deux conférences - avec le Pr. DAI Yan - lors des deux après-midi consacrées à

L’ouverture au monde dans l’humanisme chinois

 

Dans « le Monde », une nouvelle compréhension de « la Chine »

Mardi 16 juin 2015, 14h-16h, ENS Amphithéâtre Rataud (45 rue d’Ulm, Paris 5e)
La difficulté de dire « la Chine » : la question de l’identité chinoise vue depuis l’histoire moderne

Play Cette conférence du Professeur Ge porte sur des questions historiques relatives aux notions de « Chine », de « territoire », de « culture » et d’« identité », en prenant ses distances avec le contexte politique et culturel de la Chine contemporaine. Il s’agit de réfléchir sur la manière dont les historiens ont compris et interprété la « Chine », en se concentrant sur les questions suivantes : 1- D’où vient l’idée de « Chine », et comment est-elle devenue un sujet de recherche académique ? Existe-t-il des difficultés dans l’actuelle situation de la Chine et son inteprétation historique ? 2- Comment de nouvelles théories et méthodes historiques, nombreuses et variées, apparues dans les milieux académiques du monde entier, questionnent et enrichissent-elles notre compréhension de la « Chine » ? 3- Comment l’histoire et la réalité chinoises défient-elles les théories d’ « empire » ou d’ « état-nation » ? 4- Est-il possible d’écrire une « histoire est-asiatique » ? L’ « histoire nationale » s’avère-t-elle toujours effective en Chine ou en Asie orientale ?

 

Jeudi 18 juin 2015, 16h-18h, ENS Amphithéâtre Rataud (45 rue d’Ulm, Paris 5e)
L’énigme des cartes anciennes : la vision du monde dans la Chine antique

IQuel était l’état des connaissances géographiques sous la Chine des Ming, avant la publication par M.Ricci de la première carte du monde en chinois (fin 16ème) ? Telle est la question à laquelle tente de répondre cet exposé, sur la base de cartes anciennes figurant des territoires étrangers. En partant de la tradition cartographique des Song (960-1279), et en examinant d’anciennes cartes de l’époque Ming (1368-1644), le professeur Ge tente de décrire l’évolution de la représentation du monde chez les Chinois, et l’origine de leurs connaissances géographiques. D’où proviennent ces connaissances (en particulier sur l’Afrique et l’Asie Occidentale) ? Pourquoi des connaissances aussi nombreuses et précises n’ont-elles pas changé la vision sino-centrée d’un grand empire « Sous le Ciel » ?

 

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page