Accueil > Présentation > Programme scientifique > Axe B - Penser en langues et traduire

Dernière modification : 19 janvier 2017

Axe B - Penser en langues et traduire

Ce second volet, constituant le prolongement réflexif du premier, traite le phénomène de la circulation, de l’importation et de l’appropriation linguistique et discursive des configurations intellectuelles. Il s’agit de montrer ce que signifient, pour des constructions philosophiques et linguistiques, la différence des langues et le choix de leur pluralité dans les échanges. Le passage d’une langue à l’autre, du découpage et de la conceptualité que chacune induit à une autre, ne s’effectue pas systématiquement, par le recours à d’éventuels universaux de pensée, mais s’opère souvent par le biais des traductions. On envisagera également la traduction du point de vue de son incidence sur l’histoire culturelle. Partant de l’Antiquité, cet aspect du projet vise à montrer la constitution progressive, sur la base des traductions dans l’espace européen, d’une globalité culturelle. Il proposera des interactions précises avec le monde éditorial, privé et public.

Cet axe est consacré aux faits de langues et à la question des traductions. Il est abordé par une interrogation fondamentale sur la nature même du discours scientifique et de ses variations selon les contextes disciplinaires et les espaces linguistiques.

Au carrefour de la philosophie et de la linguistique, il s’agit de décrire les rapports entre les notions d’existence, d’espace et de temps. Tant en philosophie analytique qu’en linguistique, la notion d’existence est mise en rapport avec celle d’ancrage spatio-temporel.

La traduction est devenue au cours des dernières années un objet des études historiques. Le labex tient compte de cette évolution ; et afin de rendre plus universelle la question de la traduction il a souhaité montrer sa présence à des époques très anciennes.

De façon générale cet axe de recherche du labex vise à considérer le langage tant du point de vue de son impact sur l’organisation de la pensée que sur la base de son fonctionnement dans la longue durée.

 

B1. Discours académique

B2. Qu’est-ce que traduire ? 

B3. Histoire des traductions

B4. Penser en langues

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page