Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2015-2016 > Sabine MANGOLD-WILL

Dernière modification : 7 décembre 2016

Sabine MANGOLD-WILL

Université de Wuppertal (Allemagne)
Invitée de Pays Germaniques - mai 2016

Sabine Mangold-Will - invitée du labex TransferS - mai 2016

 

Durant le mois de mai 2016, le labex TransferS et Pascale Rabault-Feuerhahn (Pays Germaniques) accueillent Sabine MANGOLD-WILL, professeur en histoire moderne et contemporaine à l’Université de Wuppertal (Allemagne).

 

Sabine Magold-Will - Zionism and the transnational history of Semitic Studies
Crédits : ENS / ANR-10-LABX-0099

 

Zionism and the transnational history of Semitic Studies

Zionismus und die transnationale Geschichte der Semitischen Studien

 

 

Mercredi 4 mai - 16h00 à 18h00 - Salle Celan - ENS (45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • Mißglückte Transfers : Der Philologe und Bibliothekar Gotthold Weil zwischen Orientalismus, Deutschtum und Zionismus
  • Présentation en Allemand
  • Play Die Historiographie der letzten Jahrzehnte hat die globale Kommunikation, den interkulturellen und transnationalen Austausch zum Normalfall der Geschichte erklärt. Doch sehr oft läßt sich beobachten, daß Transfers auch scheitern. Die Abwehr von neuen Einflüssen oder die Verweigerung von Hybridität stellen spezielle Formen von Kulturtransfer dar, die nicht selten mit Gewalt oder zumindest Aggressivität einhergehen. Das Leben des deutsch-jüdischen Orientalisten, Bibliothekars und Zionisten Gotthold Weil stellt einen solchen „Un-fall“ der Geschichte dar. Am Beispiel seiner Karriere in Palästina und Israel zwischen Zionismus, Deutschtum und Orientalismus lassen sich Kriterien erarbeiten, die zum Scheitern von Transfers beitragen können.

 

Vendredi 13 mai - 16h00 à 18h00 - Salle Celan - ENS (45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • From Germany via India to Palestine : Josef Horovitz and the establishment of Oriental Studies at the Hebrew University
  • Présentation en anglais
  • Play While the first presentation will focus on a case of unsuccessful personal and knowledge transfer from Germany to Palestine and Israel, the second concerns German Orientalism and Arabic and Islamic Studies at the Hebrew University of Jerusalem. Purpose of this presentation is to show the long-lasting institutional, methodological and mental influence of the Frankfurt Professor for Semitic Studies Josef Horovitz on the Palestine and Israeli academic Orientalism – although this influence was denied intentionally because of his Germanness and his critic of Zionism.

 

La Turquie entre Orient et Occident

Vendredi 27 mai - 9h30 à 12h30 - Salle Weil - ENS (45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • Dans le cadre du séminaire « Transfers culturels » (UMR Pays Germaniques)
  • L’Allemagne, le sport et la Turquie au XXe siècle : désorientalisation et nationalisation autour des terrains de sport
  • En 2010, le footballeur d’origine turque Mesut Özil déclencha la fureur par le biais des médias en se revendiquant comme musulman pratiquant et en déclarant attendre de sa compagne qu’elle se convertisse aussi à l’islam. Même si Özil prenait toujours soin de souligner le caractère privé de sa religion, cette profession de foi en marge du terrain de football marquait bien un tournant dans la manière de se présenter des sportifs turcs ou d’origine turque, et surtout dans leur perception par le public allemand. Jusqu’alors la presse sportive en Allemagne renvoyait surtout l’image d’une Turquie moderne, nationale et laïque, qui serait incarnée par ses sportifs.
    Cet exposé reviendra sur les débuts des relations sportives entre l’Allemagne et la Turquie, au début du XXe siècle, et s’intéressera en particulier à la perception et à l’image de la Turquie et de ses sportifs dans l’opinion publique allemande. Il s’agira d’interroger les fonctions jouées par la presse sportive allemande et la coopération germano-turque dans le domaine du sport. Nous verrons qu’avec la fondation de la république turque en 1923 le sport n’a pas seulement été utilisé à des fins de politique intérieure, pour imposer le kémalisme, mais a aussi été mis au service de l’image extérieure de la Turquie, afin de présenter le pays comme un Etat européen moderne et les Turcs, comme des Européens modernes. Mais en même temps, cette mise en scène fut accueillie de bonne grâce par l’Allemagne, en particulier sous la République de Weimar. Véhiculant la représentation de deux nations modernes, émancipées, rationnelles et éclairées, elle imprégna durablement les esprits. L’intrusion soudaine de la religion marquait donc bien une rupture éclatante par rapport à ce récit historique.

 


Sabine Mangold-Will, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’Université de Wuppertal, consacre ses recherches à l’histoire de la philologie orientaliste en Europe et des relations politiques et culturelles entre l’Allemagne et le Moyen-Orient aux XIXe et XXe siècles. Ses travaux se situent à l’articulation entre l’histoire des sciences et l’histoire des relations internationales. Elle s’intéresse en particulier au rôle du rapport à l’Orient dans la constitution des identités nationales en Europe. Son livre Begrenzte Freundschaft. Deutschland und die Türkei 1918-1933 (Göttingen, Wallstein Verlag, 2013) retrace la manière dont la Turquie a servi de modèle pour une Europe en quête de modernité au début du XXe siècle.

Auteur d’un livre de référence sur l’histoire de l’orientalisme en Allemagne (Eine Weltbürgerliche Wissenschaft. Die deutsche Orientalistik im 19. Jahrhundert, Stuttgart, F. Steiner, 2004), Sabine Mangold-Will a été professeur invitée à l’Université hébraïque de Jérusalem en 2015. Elle y a poursuivi ses recherches sur le rôle des savants juifs dans l’histoire de la philologie orientale et leur fonction de médiation entre l’Europe et le Proche-Orient. Ce projet interroge en particulier les possibilités et les limites de transferts scientifiques dans le domaine des études orientales entre l’Allemagne d’un côté, la Palestine et Israël d’un autre côté, dans le contexte du sionisme dans la première moitié du XXe siècle.


juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page