Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2016-2017 > Ligia FERREIRA

Dernière modification : 24 mai 2017

Ligia FERREIRA

Université Fédérale de São Paulo (Brésil)
Invitée de l’ITEM - mars à mai 2017

Ligia FERREIRA - Invitée du labex TransferS - mars-mai 2017

De mars à mai 2017, le labex TransferS et Olga Anokhina (ITEM) accueillent le Pr. Ligia FERREIRA du Département de Lettres, chaire d’études françaises de l’Université Fédérale de São Paulo (Brésil).

 

 

 

Lettres et multilinguisme dans les archives brésiliennes

 

  • icône vidéo Correspondances multilingues du Brésil : présentation générale
  • Jeudi 30 mars 2017
  • 17h-19h, ENS, salle Théodule-Ribot (rdc 29 rue d’Ulm, 75005) - dans le cadre du séminaire « Multilinguisme, traduction, création »
  • Historique, présentation critique et comparée de fonds multilingues présents dans deux archives publiques brésiliennes : a ) la correspondance passive en langue étrangère – manuscrits, sur papier – des écrivains Mário de Andrade et Guimarães Rosa présents dans l’Institut d´études brésiliennes (IEB-USP), état des lieux des recherches et diffusion ; b) la correspondance passive en langue étrangère – manuscrits sur papier et numérisés – de l’anthropologue Arthur Ramos, un des fonds épistolaires les plus importants présents dans la Fondation Bibliothèque Nationale (Rio de Janeiro), état des lieux des recherches et diffusion.

 

  • Un dialogue franco-brésilien : la correspondance inédite entre Mário de Andrade et le sociologue Roger Bastide (1938-1944)
  • Vendredi 7 avril 2017 - présentation générale
  • Vendredi 28 avril 2017 - enjeux et modèles éditoriaux
  • 15h-17h, ENS, salle de l’IHMC (3ét 45 rue d’Ulm, 75005)
  • Un dialogue franco-brésilien : la correspondance inédite entre Mário de Andrade et le sociologue Roger Bastide (1938-1944), des manuscrits à l´édition. Nous consacrerons deux séances à cette correspondance exemplaire qui constitue un corpus central de notre recherche : en plus des treize lettres en français présentes dans le fonds de l’IEB-USP, adressés par Roger Bastide, membre de la deuxième mission universitaire française, dès son arrivée au Brésil en 1938, ce dialogue est le seul que nous avons pu restituer grâce aux trois lettres en portugais de l’écrivain brésilien trouvées de le fonds Roger Bastide à l’IMEC, en Normandie. Le contenu et le ton de ces échanges nous montrent les facettes de Mário de Andrade qui ont, d’emblée, séduit le sociologue français : lecteur enthousiasmé des oeuvres de fiction et des essais ethnographiques produits para Andrade, dans ses ses lettres Bastide fait état de son dessein de traduire et introduire l’oeuvre de l’auteur de Macunaíma au public français. Cet ensemble de lettres se caractérise non seulement comme une « archive de création » mais aussi comme une « archive de formation » du futur critique et « passeur » de la littérature brésilienne en France, aspect rarement évoqué dans les évocations de son parcours brésilien. Grâce aux conseils et aux lectures recommandées par Andrade, l’auteur de Brésil, terre de contrastes s’initie également dans l’étude de « l’âme noire brésilienne », dont il allait devenir spécialiste et produire des oeuvres séminales sur la culture et les religions afro-brésiliennes. À travers la lecture de ces lettres, on s’aperçoit que Mário de Andrade a joué un rôle déterminant, et en général méconnu, pour l’apprentissage et la compréhension de (inter)culturelle du maître européen dès son arrivée au Brésil. Enfin, cette correspondance assymétriquement « bilingue » (chacun écrit dans sa langue), déjà transcrite et traduite, et en cours d’annotation, pose des problèmes d’ordre méthodologique en vue d’une édition bilingue pour la Collection Correspondance de Mário de Andrade. Ainsi, dans la partie finale du 4e séminaire, nous proposerons une discussion autour de modèles d’édition (imprimé, numérisée) de correspondances multilingues, suivant des exemples (rares) trouvés au Brésil et en France, ou ailleurs.

 

  • La correspondance (passive) de Mário de Andrade en français
  • Vendredi 5 mai 2017
  • 14h30-16h30, CNRS Pouchet, salle 311 (59 rue Pouchet, 75017) - dans le cadre du séminaire « Multilinguisme, traduction, création »
  • La correspondance passive de Mário de Andrade en français : a) un personnage icônique : présentation de l’écrivain et poète, musicologue, critique d’art et pionnier de la gestion culturelle au Brésil ; b) ambivalences : francophilie « critique » face à la mission de « brésilianiser » le Brésil ; c) aperçu des lettres en français à Mario de Andrade, écrivain moderniste (1920-1935) : interlocuteurs, motifs, demandes ; d) étude de cas : courrier multilingue en « réseau » ou la lettre d’invitation de Nancy Cunard, organisatrice de Negro Anthology.

 

 


Ligia Fonseca Ferreira, docteur ès Lettres (Université Paris 3 la Sorbonne), est professeur au Département de Lettres, chaire d’études françaises, à l’Université Fédérale de São Paulo – UNIFESP. Elle y enseigne la langue et culture françaises, ainsi que les relations Brésil-France au niveau licence et mastère. Sa thèse de doctorat, sous la direction de Georges Boisvert, a porté sur la biographie intellectuelle Luiz Gama, premier écrivain afro-brésilien, ancien esclave et pionnier de l’abolitionisme au Brésil. Ses recherches sur cet auteur sont à l’origine de nombreux articles et de deux ouvrages : Primeiras Trovas Burlescas e outros poemas de Luiz Gama (2000) et Com a palavra Luiz Gama. Poemas, artigos, cartas, máximas (2011). Ligia Ferreira s’intéresse également aux textes autobiographiques ou autofictionnels des écrivains multilingues qui écrivent en français. Ses recherches dans ce domaine portent sur le passage d’une langue à l’autre, sur la construction d’une identité linguistique et littéraire et sur la dimension interculturelle présente dans cette production interlinguistique qui instaure un nouveau champ dans le paysage littéraire et éditorial français surtout dans la période 1990-2010. Ligia Fonseca Ferreira est membre de l’équipe dirigée par le professeur Marcos Moraes qui a comme l’axe de recherche le fond épistolaire de l’Institut d’études brésiliennes de l’Université de São Paulo (IEB-USP) et membre du Groupe de recherches Dialogues interculturels de l’IEA-USP (Institut d’études avancées de l’Université de São Paulo). Actuellement, Ligia Ferreira développe ses recherches sur la correspondance (passive) en français de l’écrivain moderniste brésilien Mário de Andrade.

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page