Accueil > Recherche > Publications > Publications 2018 > La Sibérie comme champ de transferts culturels De l’Altaï à la (...)

Dernière modification : 24 octobre 2018

La Sibérie comme champ de transferts culturels
De l’Altaï à la Iakoutie

Pavel Alexeiev, Ekaterina Dmitrieva et Michel Espagne (dir.)

La Sibérie comme champ de transferts culturels. De l'Altaï à la Iakoutie
Crédits : Demopolis

Entre le monde russe auquel il appartient et les mondes chinois ou mongol qui le bordent l’espace sibérien, espace immense dont l’Altaï constitue une des régions aux traditions les plus riches, est un trait d’union entre l’Europe et l’Asie mais aussi un véritable conservatoire de langues, de religions, d’ethnies dont les relations, qui concernent l’histoire locale mais aussi celle de l’Eurasie dans la longue durée sont encore insuffisamment explorées. Les phénomènes de réinterprétation, de resémantisation, liés au passage d’objets culturels d’un contexte culturel ou national à un autre, passages dans l’espace et passages dans le temps, peuvent constituer un fil directeur dans l’approche de ce territoire. Ces transferts diachroniques ou synchroniques sont d’ordre linguistique, ils concernent aussi l’histoire des cultures mises en contact, ils s’analysent à partir de la littérature, de l’expression artistique, de l’anthropologie, des traditions religieuses et obligent à solliciter nombre de disciplines pour comprendre un phénomène de recomposition permanente des identités à partir de la circulation des objets culturels.

 

Ce livre a été conçu par Ekaterina Dmitrieva, directrice de recherche à l’Académie des sciences de Russie (Institut de littérature mondiale), Michel Espagne, historien des transferts culturels et Pavel Alexeiev, professeur à l’université de Gorno-Altaïsk (Sibérie).

 

P. Alexeiev, E. Dmitrieva et M. Espagne (dir.). La Sibérie comme champ de transferts culturels. De l’Altaï à la Iakoutie. Paris : Demopolis, 2018, 504 p. ISBN 978-2-35457-144-3

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

haut de page