Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Ex-situ : faire vivre l’archéologie au musée et dans les expositions

Dernière modification : 28 juin 2017

Ex-situ : faire vivre l’archéologie au musée et dans les expositions

Colloque

20 et 21 octobre 2017

 

Comité organisateur / Organising committee : Dominique Poulot (Paris 1), Felicity Bodenstein (Musée du Quai Branly), Delphine Morana Burlot (Paris 1)

 

 

— Appel à communication —

Le développement de l’archéologie fondée sur l’étude du site a permis de mobiliser un imaginaire porté sur un passé matériel d’une grande diversité. La possibilité de retrouver le passé dans toute sa matérialité et un nouveau goût pour le spectacle public président à l’idée d’évoquer les découvertes archéologiques loin des sites mêmes, ex situ donc, pour le plus grand plaisir des curieux cosmopolites.

Plusieurs thèmes peuvent désormais être mis en avant par rapport à cette expérience du passé ex situ :

  • l’histoire matérielle des mises en scène qui visent à évoquer un contexte archéologique et leur réception par le public,
  • la présence de l’humain au musée (mannequins, momies, performances ou spectacles) et notamment les questions que ces présentations peuvent éventuellement soulever,
  • enfin, les phénomènes plus contemporains d’immersion du spectateur dans des sites archéologiques disparus par l’intermédiaire de dispositifs pédagogiques analogiques (plans, maquettes, décors reconstitués) et le rôle des nouvelles technologies numériques.

 

Les propositions de communication seront en lien avec les thèmes proposés et n’excéderont pas 3000 signes. Elles seront accompagnées d’un CV d’une page et seront envoyées sous format Word avant le 15 avril 2017 à l’adresse suivante :
exsitu.antiquities [at] gmail.com


— Call for Papers —

The development of archaeology as a discipline based on fieldwork was accompanied by a new vision of the past in all its material diversity. The ambition to recreate this past ex situ, far from the original sites for a curious cosmopolitan audience, was encouraged by this possibility of recovering the past in all its diverse materiality as well as by a new taste for commercial public spectacle.

Several themes can potentially be dealt with in this examination of archaeology ex situ :

  • the material history of presentations that seek to evoke and archaeological context and their public reception.
  • the presence of the human body (mannequins, mummies, or indeed performances) and the specific ethical problems that they increasingly raise.
  • contemporary efforts to produce immersive environments with digital media but also pedagogical tools such as the use of maps, models etc.

 

Abstracts of no more 3000 characters, with a one page C.V. should be sent to ’exsitu.antiquities [at] gmail.com’ before the 15th of April, 2017.

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page