Accueil > Recherche > Projets > Axe D - Histoire des sciences > Livres et textes voyageurs

Dernière modification : 23 février 2016

Livres et textes voyageurs

Frédéric BARBIER – IHMC
2012-2015

  Sommaire  

 Bilan

Le projet « Livres et textes voyageurs » a d’abord été élaboré au cours de réunions informelles tenues en marge de rencontres scientifiques à Paris, Sao-Paulo (Br.) et Mamai (Ro) en 2012, puis lors de deux séminaires tenus le premier à Eger (H) à l’automne 2012, le second à Milan au printemps 2013. Il rassemble un certain nombre d’institutions d’enseignement et de recherche, et de bibliothèques, mais aussi des chercheurs à titre individuel : universités d’Erlangen-Nuremberg, de Milan (USC), de Szeged et de Vienne, École pratique des Hautes Études, Bibliothèque Mazarine, Bibliothèque de Genève, Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, Bibliothèques nationales de Milan et de Turin, Bibliothèque de l’Académie des sciences de Hongrie.

L’objet est de contribuer à l’étude des conditions et des modalités de la circulation des textes, des supports (les livres [1]) et des idées et représentations en Europe et dans le monde occidental, depuis l’émergence de l’économie moderne des médias (XIVe-XXIe siècle). Le média est placé au cœur de l’analyse, et le paradigme des transferts culturels décliné à travers un certain nombre de modalités liées à son économie :

Acteurs, objets et contenus. Dans un premier temps, la réflexion a concerné le rôle des acteurs et autres intermédiaires (imprimeurs, libraires et éditeurs, auteurs, traducteurs, etc.). Cette ligne de recherche, qui a d’ores et déjà donné lieu à la publication de travaux ponctuels [2], est en cours d’exploration en ce qui concerne le cas particulier de Strasbourg entre le XVIIe et le début du XXe siècle. Signalons notamment le travail de thèse que Mme Annika Haß consacre à Treuttel et Würtz, maison de librairie dont on sait le rôle dans le domaine des transferts au niveau européen dans les années 1770-1850.

Liberté et censure dans les transferts. L’accent a surtout été mis sur le paradigme de l’ouverture de la bibliothèque à un public plus ou moins large. La tension est récurrente entre les deux catégories de la « bibliothèque publique » et de la « bibliothèque privée », surtout à l’époque des Lumières, lorsque se fait sentir une évolution très profonde du statut de la bibliothèque comme institution. La publication du volume Un’Instituzione dei Lumi : la biblioteca. Teoria, gestione e pratiche biblioteconomiche nell’Europa deu Lumi (Parma, 2013, 243 p., ill.) a constitué, sur ce thème, une première synthèse au niveau européen.

La représentation : entre identité et perspectives transnationales. Cet axe a fait l’objet d’une étude spécifique, dans une perspective transdisciplinaire, à propos de la bibliothèque et de son décor (les transferts concernent aussi les modèles architecturaux et les thèmes iconographiques). Un colloque international s’est tenu à Eger à l’automne 2013 sur l’« Iconographie et (le) décor des bibliothèques à l’époque baroque et classique » : les actes sont en cours de publication.

L’information spécialisée et les catalogues constituent le quatrième axe sur lequel les travaux avancent le plus : la circulation des informations bibliographiques est un élément stratégique dans les processus de transfert des textes écrits ou imprimés. Nous avons organisé au printemps 2015 une exposition destinée à faire le point sur les recherches en cours : De l’argile au nuage : une archéologie des catalogues (Bibliothèque Mazarine et Bibliothèque de Genève). Le catalogue de l’exposition présente pour la première fois les pièces les plus significatives de l’évolution des catalogues dans le long terme, et sera précédé par un ensemble d’études scientifiques confiées aux meilleurs spécialistes de la question.

Parallèlement, la réflexion se prolonge sur le plan institutionnel. Le réseau de chercheurs qui fonctionne sur la thématique ici rapidement présentée constitue jusqu’à aujourd’hui un réseau informel. Une réunion tenue à l’Université de Vienne en février 2014 a permis d’explorer les possibilités en vue de soumettre le projet à des appels d’offres lancés par les différents organismes de pilotage et de financement de la recherche.

 


 

1 - Terme que nous prenons dans son acception usuelle en histoire du livre : tout document graphique (écrit ou imprimé) destiné à une certaine publicité.

2 - Par ex. : Frédéric Barbier, « Émigration et transferts culturels dans la « librairie » aux époques moderne et contemporaine : le cas de l’Allemagne et de la France », dans Mobilità dei mestieri del livro tra quattrocento e seicento, dir. Marco Santoro, Samanta Segatori, Pisa, Roma, Fabrizio Serra, 2013, p. 39-54 (« Biblioteca di Paratesto », 8).

août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019

haut de page