Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Colloques 2016-2017 > Les Intraduisibles du patrimoine en Afrique subsaharienne

Dernière modification : 12 mai 2017

Les Intraduisibles du patrimoine en Afrique subsaharienne

Atelier

23 et 24 mai 2017

Dakar, musée des Civilisations noires

 

Notre projet de recherche-action pluridisciplinaire, intitulé « Les Intraduisibles du Patrimoine », implique des institutions telles que le Labex TransferS (ENS/Collège de France/CNRS), l’ancien Pôle Patrimoine du Ministère français des Affaires Etrangères, l’OIF, l’IFAN/Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’Académie Africaine des Langues ACALAN/UA.

 

Participants : Hamady Bocoum (archéologue, expert Patrimoines, directeur du MCN), Fary Silate Ka (linguiste, université Cheikh A.Diop, Acalan), Elhadj Malick N’Diaye (directeur du musée Théodore Monod) Maguèye Kassé (professur Universite Cheikh Anta Diop) Felwin Sarr, (université Gaston Berger, Saint-Louis), Barbara Cassin (philosophe et philologue), Nathan Schlanger (archéologue et historien de l’archéologie), Vincent Négri (juriste, spécialiste des droits africains, CNRS), Anaïs Leblon (anthropologue) et Danièle Wozny (expert Patrimoines et Cultures)

L’objectif de cet atelier est de définir les contours d’un colloque sur « Musée vivant : traduire  » (intitulé à préciser) à tenir en 2018 au MCN de Dakar.

 

Mardi 23 mai

Le matin  : présentation de chacun des participants et des approches disciplinaires

  • H. Bocoum : Le musée des Civilisations noires

  • Fary Ka : Le rôle de l’Acalan et présentation de la situation des langues au Sénégal

  • Vincent Négri : Archipel de la norme patrimoniale : les sources du droit du patrimoine en Afrique

  • Nathan Schlanger : Le miroir de Persée : l’Europe face aux destructions du patrimoine archéologique

  • Barbara Cassin : Le bilan de l’exposition présentée au Mucem, à Marseille du 13 décembre 2016 au 21 mars 2015 Après Babel : traduire 

  • Danièle Wozny : Les prises en otage politique des patrimoines

 

L’après-midi

  • Anaïs Leblon : deux études de cas (1 au Mali, 1 au Sénégal)

  • Atelier de traduction dans les 6 langues du Sénégal de « commun /bien commun/ universel » ; « communauté /communautarisme » et mise en évidence des écarts, distorsions.

 

 

Mercredi 24 mai

Matin 

  • Atelier de traduction dans les 6 langues du Sénégal de « restitution » et « réparation » : étude et analyses des ressemblances, des différences, des distorsions.

 

Après-midi

  • Conclusions et mise au point du projet qui sera co-piloté par le MCN

 

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018

haut de page