Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Léon Bloy cent ans après (1917-2017)

Dernière modification : 10 octobre 2017

Léon Bloy cent ans après (1917-2017)

Colloque

Du 8 au 10 novembre 2017

Collège de France et École normale supérieure

 

Organisation

  • Jean-Baptiste Amadieu (CNRS - République des Savoirs)
  • Pierre Glaudes (Université Paris-Sorbonne)
  • en partenariat avec le Centre d’étude de la langue et des littératures françaises, la République des Savoirs, les Labex TransferS et OBVIL et l’Université Paris-Sorbonne

 

Le 3 novembre 1917 mourait Léon Bloy. Un siècle après la disparition de l’écrivain, ce colloque propose de faire le bilan d’un siècle de réception de son œuvre et d’explorer les nouveaux chemins de la critique bloyenne.

 

Programme

MERCREDI 8 NOVEMBRE
Collège de France, amphithéâtre Halbwachs

Matinée (9h) sous la présidence de Philippe Boutry

  • Bernard Sarrazin (Université Paris VII), « Lire Bloy au XXIe siècle. Le rire, la violence et le sacré »
  • Pierre Glaudes (Université Paris-Sorbonne), « Bloy écrivain et la question de la violence »
  • Fanny Arama (Université Paris VII), « Le Persécuté et le Persécuteur : énonciation polémique, violence verbale et logique sacrificielle dans l’œuvre de Léon Bloy »
  • Olivier Delouis (CNRS, UMR 8167 Orient et Méditerranée), « Léon Bloy, figure de Byzance »

 

Après-midi (14h) sous la présidence de Pierre Glaudes

  • Marie-Catherine Huet-Brichard (Université de Toulouse), « Don et contredon, Lettres aux Montchal (1884-1886) »
  • Éric Walbecq (Bibliothèque Nationale de France), « Le dossier Berthe Dumont »
  • Joseph Royer (Lycée Lakanal), « La notairesse et le mauvais pauvre » (sur la rencontre de Louise Petel et de Léon Bloy)
  • Philippe Boutry (Université Paris I), « La Salette et Mélanie. Léon Bloy et l’inscription de Dieu dans l’histoire »
  • Hervé G. Picherit (University of Texas at Austin), « De l’intertextualité prophétique à la prophétie intertextuelle : Léon Bloy, Henri Barbot et la Grande Guerre »

 

 

JEUDI 9 NOVEMBRE
École normale supérieure, salle Dussane

Matinée (9h) sous la présidence de Jean-Baptiste Amadieu

  • Richard Griffiths (King’s College, Londres), « “Il fallait absolument me brûler la cervelle ou devenir chrétien”. L’imagination littéraire et romantique de Bloy »
  • Paola Cattani (Université Roma Tre), « “Tristis usque ad mortem” : Bloy et la Cité de Dieu »
  • Philippe Vallin (Université de Strasbourg), « La notion apocalyptique et dialectique d’histoire latente ou patente chez Bloy. Sur le naundorffisme »
  • Table-ronde : Y a-t-il une spiritualité bloyenne ?
    Animée et modérée par Alexandre de Vitry.
    Avec Marie Kawthar Daouda (Oxford – Oriel College), Caroline De Mulder (Université de Namur), Emmanuel Godo (Université catholique de Lille) et Lydie Parisse (Université de Toulouse Jean Jaurès) 

 

Après-midi (14h) sous les présidences de Natacha Galpérine-Gillès de Pélichy et de Dominique Millet-Gérard

  • François Angelier (France Culture), « Léon Bloy-Veuillot »
  • François Gadeyne (Lycée Henri IV), « Le testament indéchiffrable de l’abbé Tardif de Moidrey »
  • Jonathan Ruiz de Chastenet (Université d’Angers), « Léon Bloy et Antoine Blanc de Saint-Bonnet »
  • Grégory Bouak (Professeur de Lettres), « Chronique d’une inimitié exemplaire : Bloy et François Coppée »
  • Maud Schmitt (Université Paris-Sorbonne), « Bloy et la peinture »

 

 

VENDREDI 10 NOVEMBRE
École normale supérieure, salle Dussane

Matinée (9h) sous la présidence de Philippe Vallin

  • Dominique Millet-Gérard (Université Paris-Sorbonne), « Léon Bloy et la Russie : à propos de la traduction russe du Sang du Pauvre »
  • Jean-Baptiste Amadieu (CNRS, République des savoirs), « Le Salut par les Juifs en procès (1917-2013) »
  • Emmanuelle Tabet (CNRS, CELLF), « Un journal d’outre-tombe : écriture de l’intime et parole testamentaire dans le Journal inédit de Bloy »
  • Éric Bordas (ENS Lyon), « Bloy laconique »

 

Après-midi (14h) sous la présidence d’Éric Bordas

  • Natacha Galpérine-Gillès de Pélichy (ministère de la Culture et de la Communication), « Albert Béguin, lecteur de Léon Bloy »
  • Thomas Pavel (Université de Chicago), « Le rejet des lieux communs : Léon Bloy et Jacques Ellul »
  • Jean-Marie Apostolidès (Université de Stanford), « Léon Bloy et Guy Debord »
  • Gaël Prigent (Lycée Bergson d’Angers, CIRPaLL), « Borges et Bloy »

 


  • Entrée libre dans la limite des places disponibles

    Pour des raisons de sécurité, les auditeurs qui souhaitent écouter les interventions à l’École normale supérieure des 9 et 10 novembre doivent s’inscrire auprès de Mme Cécile Alrivie
    e-mail

    8 novembre 2017
    Collège de France, 11 place Marcelin-Berthelot, 75005
    amphithéâtre Halbwachs

    9 et 10 novembre 2017
    ENS, 45 rue d’Ulm, 75005
    salle Dussane (rez-de-chaussée, gauche)


haut de page