Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Colloques 2016-2017 > La veine plurilingue Vivre entre les langues, écrire en français

Dernière modification : 1er février 2017

La veine plurilingue
Vivre entre les langues, écrire en français

Colloque international

La veine plurilingue : vivre entre les langues, écrire en français

18 et 19 mai 2017
Université de Lausanne, Institut suisse de droit comparé (ISDC)

 

Organisation

  • icone email Olga Anokhina (ITEM, CNRS)
  • icone email Alain Ausoni (UNIL)

 

Si caractériser l’écriture littéraire comme une pratique visant à rendre la langue étrangère à elle-même est devenu un lieu commun du discours sur la littérature française, il existe une catégorie d’écrivains qui sont amenés à se poser la question de savoir laquelle de leurs langues soumettre à un tel traitement. Qu’on les dise translingues, migrants, exophones ou qu’on les appelle « Les Conrad français », comme le faisaient Les Nouvelles littéraires dans un dossier de 1940, ces écrivains plurilingues gagnent en visibilité à un moment où les études littéraires prennent un tournant mondial et que se dessine le champ transdisciplinaire des multilingualism studies. Le moment semble donc opportun pour mettre au jour la veine plurilingue de la littérature dans un colloque international consacré aux auteurs qui, vivant entre les langues, écrivent en français.

 

Programme

 

JEUDI 18 MAI

  • 8h45 - Accueil des participants
  • 9h00 - Mot de bienvenue par les organisateurs
  • 9h05 - Alain AUSONI (UNIL) : La veine plurilingue

 

Traditions littéraires I (pres. : D. Weissmann)

  • 9h30 - Emilio SCIARRINO (Université Paris 3 / ITEM) : De Casanova à Manzoni, le rôle de langue française dans la littérature italienne moderne
  • 9h55 - Rainier GRUTMAN (Université d’Ottawa) : Les Flamands translingues : un portrait de famille
  • 10h20-11h - Discussion et pause café

 

Traditions littéraires II (pres. : F. Pejoska)

  • 11h - Julia PRÖLL (Université d’Innsbruck) : « Prendre dans une main imaginaire l’imaginaire d’une autre main... » La poésie « migrante » des écrivains d’origine asiatique écrivant en français
  • 11h25 - Irena TRUJIC (UNIL) : Le rapport à la langue française chez les écrivains allophones au Canada : l’exemple de N. Kattan
  • 11h50-13h45 - Discussion et repas de midi

 

Génétique pour l’étude du plurilinguisme (pres. : L. Fonseca Ferreira)

  • 13h45 - Olga ANOKHINA (ITEM-CNRS) : Vladimir Nabokov et la langue française
  • 14h10 - Claire RIFFARD (ITEM-CNRS) : Le plurilinguisme des écrivains francophones du Sud
  • 14h35-15h15 - Discussion et pause café

 

Stratégies d’écriture plurilingue (pres. : R. Grutman)

  • 15h15 - Anne-Sophie BORIES (Université de Bâle) : Le Cahier d’Aimé Césaire et les retours du rythme natal
  • 15h40 - Juliette LOESCH (UNIL, UEA) : Auto-traduction et hybridité dans Salomé d’Oscar Wilde
  • 16h05 - Anne-Laure RIGEADE (ITEM-CNRS) : Le français travesti de Copi
  • 16h30-17h15 - Discussion et pause
  • 17h15-18h00 - LECTURES DE TEXTES ET RENCONTRE AVEC L’ECRIVAIN DANIEL MAGGETTI

 

VENDREDI 19 MAI

Le Français comme moteur d’écriture (pres. : E. Sciarrino)

  • 9h00 - Joanna PIETRZAK-THEBAULT (Univ. Cardinal Stefan Wyszyński, Varsovie) : Lorsque le romantisme polonais écrit en français – un espace de liberté
  • 9h25 - Danielle CONSTANTIN (ITEM-CNRS) : Holy Motors : le français comme force motrice dans la genèse de On the Road de Jack Kerouac
  • 09h50-10h20 - Discussion et pause café

 

Poétiques du plurilinguisme (pres. : O. Anokhina)

  • 10h20 - Frosa PEJOSKA (INALCO) : Georges-Arthur Goldschmidt : de la langue maternelle à la langue criminelle
  • 10h45 - Ligia FONSECA FERREIRA (Universidade Federal de São Paulo) : Vassilis Alexakis : un écrivain en dialogue avec ses langues
  • 11h10 - Sara DE BALSI (Université de Cergy-Pontoise / Université Paris 8) : Crise du monolinguisme. Les poèmes hongrois d’Agota Kristof
  • 11h35-13h45 - Discussion et repas de midi

 

Postures et intertexte (pres. : A. Ausoni)

  • 13h45 - François DEMONT (UNIL) : Cioran : une scénographie hagiographique du changement de langue
  • 14h10 - Dirk WEISSMANN (Université Paris-Est Créteil) : « Dans cette langue qui n’était pas la tienne ». Le dialogue avec Samuel Beckett dans Jusqu’à ce que le jour nous sépare de Peter Handke
  • 14h35-15h10 - Discussion et clôture du colloque

 

L’organisation de ce colloque a été possible grâce au soutien généreux de l’École de français langue étrangère (EFLE) de l’Université de Lausanne, du Fonds national suisse de la recherche scientifique et du laboratoire d’excellence TransferS (programme « Investissements d’avenir » ANR-10-IDEX-0001-02 PSL* et ANR-10-LABX-0099).

 


  • Entrée libre dans la limite des places disponibles

    Université de Lausanne (UNIL-Dorigny)
    Institut suisse de droit comparé (ISDC)


juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page