Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2015-2016 > La parenté pratique à l’épreuve des migrations et des institutions (...)

Dernière modification : 9 janvier 2017

La parenté pratique à l’épreuve des migrations et des institutions 2015-2016

Département de Sciences Sociales de l’ENS

Séminaire ouvert à des étudiants depuis la L3 jusqu’au Doctorat

Un mercredi sur deux de 10h à 13h (12 séances)
ENS Jourdan (48 boulevard Jourdan, Paris 14e)

Coordination : Jennifer Bidet (agrégée préparatrice ENS), Amélie Grysole (doctorante EHESS/INED) et Florence Weber (professeur ENS)

 

Ce séminaire s’inscrit dans la continuité du séminaire « Etat, marché, parenté » animé par Florence Weber à l’ENS depuis plusieurs années et du séminaire « Familles, migrations et classes sociales » animé par Jennifer Bidet, Amélie Grysole et Florence Weber en 2014-2015. Il est consacré à l’étude de la parenté pratique confrontée aux contraintes et aux ressources qu’offrent les institutions aux individus qui la composent - dans le domaine des migrations (politiques migratoires) mais aussi dans le domaine des politiques familiales et sociales (notamment la prise en charge institutionnelle des personnes vulnérables). Il s’agit de réfléchir aux conditions dans lesquelles la parenté pratique se délite ou se maintient avec le départ d’un ou de plusieurs de ses membres. Avec les migrations (internationales ou internes à une même entité nationale), les maisonnées se déploient sur plusieurs lieux. Quand les parents et/ou les enfants se déplacent, les rôles familiaux (financer, nourrir, éduquer, soigner, gérer le patrimoine, etc.) se réorganisent. Les enfants, les malades ou les grands-parents peuvent être confiés à des membres de la famille, à des tuteurs ou à des institutions. Des projets d’accumulation de capital (scolaire, culturel, économique) sont réfléchis individuellement ou collectivement à la croisée de plusieurs territoires. Comment les pratiques qui assurent la continuation de l’unité domestique sont-elles remaniées, mobilisées ou abandonnées avec les migrations ? En quoi débouchent-elles sur la création de nouvelles unités domestiques ? Comment situer socialement des familles dont les membres sont dispersés à travers divers espaces nationaux et sont « à cheval » sur différents systèmes de classements ? Comment ceux-ci cumulent-ils ces positions ou au contraire, les dissocient-ils, dans leur participation à une économie domestique transnationale ? A l’inverse, certains handicaps ou certaines maladies chroniques imposent des réorganisations de l’économie domestique pour éviter le déclassement social du groupe de parenté tout entier. Quel rôle jouent les différentes institutions dans les moments où la survie individuelle est en jeu ? Comment penser les inégalités démographiques et sociales face aux difficultés sanitaires individuelles ?

Le séminaire est ouvert à des étudiants depuis la L3 jusqu’au Doctorat. S1 et S2 – 1,5 crédits. La validation repose généralement sur un compte-rendu de recherche et dépend des établissements d’inscription (ENS, EHESS, Dauphine, Paris 1-Panthéon-Sorbonne...)

 

Programme

Séance 1 – 4 novembre 2015 – ENS Campus Jourdan Salle 8 - LA PARENTE PRATIQUE ICI ET LA-BAS, ENTRE LIEU DE VIE QUOTIDIENNE ET LIEU DE VACANCES

  • Elif AKSAZ (Institut Français des Etudes Anatoliennes) – La « gestion de l’absence » : des sentiments ambigus et des relations ambivalentes entre les émigrés turcs et leurs parents au village inscrits dans un système d’interdépendance
  • Consuelo ARAOS (EHESS, Centre Maurice Halbwachs) – Jeux de vacances. Pratiques de villégiature et configurations familiales à Santiago, Chili

 

Séance 2 – 18 novembre 2015 – ENS Campus Jourdan Salle 8 - QUAND LES INSTITUTIONS SE SUBSTITUENT AUX LIENS FAMILIAUX

  • Elisa ABASSI (INED) – Configurations parentales et relations de parenté des jeunes placés par l’Aide Sociale à l’Enfance
  • Hélène OEHMICHEN (ENS/EHESS) – Le placement judiciaire d’enfants en institution : le cas de l’association SOS Villages d’Enfants, entre pluriparenté et parenté quotidienne professionnelle

 

Séance 3 – 2 décembre 2015 – ENS Campus Jourdan Salle 8 - LA PARENTALITE A DISTANCE

  • Asuncion FRESNOZA-FLOT (Univ. Catholique de Louvain) – Partir pour être ’bonne mère’ ? Logiques plurielles de la migration maternelle philippine en France
  • Jean-Marc GOUDET (ENS/EHESS) - Les familles confrontées aux mesures de l’aide sociale à l’enfance : étude de cas dans un quartier populaire du Nord

 

Séance 4 – 16 décembre 2015 – 9h-12h – ENS Campus Jourdan Salle 8 - LA PRISE EN CHARGE DE LA DEPENDANCE, ENTRE INSTITUTIONS ET FAMILLE

  • Pauline BLUM (EHESS, Centre Maurice Halbwachs) – « Faut toujours qu’il y en ait un qui se soustrait de l’équation ». Le rôle de la fratrie dans les décisions de prise en charge des personnes jeunes recevant des soins psychiatriques
  • Anaik PIAN (Univ. Strabourg, DynamE) – Entre ici et là-bas : quand l’expérience du cancer en migration bouleverse routine institutionnelle et « ordre » familial

 

Séance 5 – 6 janvier 2016 - ENS Campus Jourdan Salle 8 - L’ARGENT DES ABSENTS

  • Amélie GRYSOLE (INED, EHESS, Centre Maurice Halbwachs) – L’absence des enfants, la présence de l’ethnographe. Réflexions sur le multi-site, le contre-don, la négociation d’une place et les caractéristiques des enquêtés en conséquence
  • Ismaël MOYA (Univ. Paris X Nanterre, LESC) – La valeur de l’absence. Migration, parenté et formes de la représentation à Dakar

 

Séance 6 – 20 janvier 2016 - ENS Campus Jourdan Salle F - CE QUE LES INSTITUTIONS FONT AUX LOCALISATIONS RESIDENTIELLES DE GROUPES DE PARENTE

  • Nora BENARROSH (Univ. Paris X Nanterre, LESC) – Unité et production domestique dans le “village d’insertion”. Une analyse des recompositions familiales transnationales à partir de l’exemple des Roms roumains relogés en banlieue parisienne
  • Emilia SCHIJMAN (Univ. Aix Marseille, LAMES) – La parenté locative. Caisse commune, sentiments et corvées dans le logement social à Buenos Aires

 

Séance 7 – 3 février 2016 - ENS Campus Jourdan Salle F - LES CONTROLES INSTITUTIONNELS DE L’INTIMITE

  • Federica INFANTINO (Univ. of Oxford) – Gouverner les frontières ou appliquer des droits ? Le contrôle des mariages aux consulats de Belgique, de France et d’Italie à Casablanca
  • Julie MINOC (Univ. Versailles St Quentin en Yvelines, PRINTEMPS) – Des économies domestiques sous contrôle : logiques familiales et enjeux institutionnels de la protection judiciaire des majeurs

 

Séance 8 – 17 février 2016 – ENS Campus Jourdan Salle F - MIGRATIONS THERAPEUTIQUES : ENTRE PRISE EN CHARGE FAMILIALE ET INSTITUTIONNELLE

  • Juliette SAKOYAN (EHESS, Centre Norbert Elias) – Liens familiaux et réseaux de care dans les mobilités thérapeutiques. Réflexions à partir de recherches menées auprès de familles originaires de l’archipel des Comores
  • Caroline IZAMBERT (EHESS, Centre de Recherches Historiques) – La couverture maladie des étrangers en France depuis les années 1980 : entre santé publique et politique migratoire

 

      sur le site du DSS
novembre 2017 :

octobre 2017 | décembre 2017

haut de page