Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2016-2017 > Federica FONTANA

Dernière modification : 14 février 2017

Federica FONTANA

Université de Trieste (Italie)
Invitée de l’AOrOc – janvier 2017

Federica FONTANA - Invitée du labex TransferS - janvier 2017

Durant le mois de janvier 2017, le labex TransferS et Françoise Gury (AOrOc) accueillent Federica FONTANA, Professeur d’Archéologie et d’Histoire de l’Art grec et romain de l’Università degli Studi di Trieste, Dipartimento di Studi Umanistici.

 

Domaines scientifiques d’intérêts

  • Iconographie et iconologie du monde classique, analyse et interprétation des images divines. Iconographie e propagande politique, période hellénistique et tardo-républicaine.
  • Etude de la maison romaine (architecture et système décoratif), rapports entre structure, fonction des espaces et décor ; l’habitat résidentiel ; les transformations de l’urbanisme.
  • Archéologie du « sacré », formes et fonctions des espaces destinés aux rituels, formes des contacts entre cultures religieuses, typologie du don.
  • Romanisation de la Gaule Cisalpine, acculturation du substrat indigène. Histoire culturelle et religieuse.

 

 

Programme des séminaires

 

  • Atelier de travail animé par Federica FONTANA et les membres du groupe « Architecture et décor » de l’AOrOc
  • Mardi 10 janvier 2017, 14h00-16h00, ENS, 45 rue d’Ulm, salle F

 

  • Play Une résidence tardive à Aquileia : la domus des Putti Danzanti
  • Jeudi 12 janvier 2017, 10h30-12h00, ENS, 45 rue d’Ulm, salle F
  • dans le cadre du séminaire Architecture et décor de l’AOrOc
  • Le site fouillé par le “Dipartimento di Storia e Culture dall’Antichità al Mondo Contemporaneo” de l’Université de Trieste, avec la collaboration scientifique du “Politecnico” de Turin, se situe dans une zone névralgique du tissu urbain de la cité antique d’Aquileia, celle de l’insula II, au nord-est du Forum, et plus précisémment entre le Forum et le port fluvial. Dans cette zone, une domus dont la première phase de construction appartient au début du IVe s. ap. J.-C. figure comme l’une des plus complexes et étendues de la cité tardo-antique. L’implantation de cette ample demeure, qui correspond vraisemblablement à la totalité de l’insula, semble, d’après les éléments dont nous disposons, avoir modifié de façon substantielle l’organisation cadastrale de l’insula qui, tout en conservant son périmètre primitif, a vu modifié son réseau de voies internes. Bien que la planimétrie complète de la maison ne soit pas encore connue, quelques réflexions sur l’articulation des espaces et sur la manière d’habiter en Italie du Nord sont possibles. L’emploi du marbre précieux et la présence de couleurs de prix attestent d’une part le haut niveau économique du commanditaire et d’autre part confirment la vitalité de la culture artistique à Aquilée au IVe siècle.

 

  • Atelier de travail animé par Federica FONTANA et les membres du groupe « Architecture et décor » de l’AOrOc
  • Mardi 24 janvier 2017, 14h00-16h00, ENS, 45 rue d’Ulm, salle F

 

  • D’après la peinture et la mosaïque, spécificités régionales de la représentation divine en Italie du Nord
  • Jeudi 26 janvier 2017, 10h30-12h00, ENS, 45 rue d’Ulm, salle F
  • dans le cadre du séminaire Architecture et décor de l’AOrOc
  • En Italie du Nord, les représentations d’inspiration mythologique ou sacrée sont plutôt rares en mosaïque comme en peinture. Sur les mosaïques domestiques par exemple, 13% des pavements seulement ont un décor figuré, le plus souvent inséré dans une trame géométrique ; 50% du répertoire est constitué de sujets généraux tels que vases, volatiles et scènes marines, et 26 % seulement de sujets mythologiques. Comme il en va de même pour la peinture, la rareté des sujets figurés a pu être mise en relation par certains avec le coût des services d’un pictor imaginarius. La communication présente les exemples d’Italie du Nord les plus intéressants et ceux qui méritent une analyse iconographique approfondie.

 


Federica FONTANA enseigne à l’Université de Trieste :

  • l’archéologie et l’histoire de l’art grec et romain,
  • la méthodologie de la recherche archéologique, 
  • l’archéologie des provinces romaines. 

Directeur scientifique des fouilles d’Aquileia (via Gemina) du Département des Etudes humanistes de l’Université de Trieste.

Responsable scientifique du projet de recherche Pagani, Cristiani, Ebrei nell’Italia annonaria : contatti tra culture e tradizioni rituali nella tarda antichità. Païens, Chrétiens, Juifs en Italie annonaire : contacts entre les cultures et les traditions rituelles dans l’Antiquité tardive. Coopération de l’Università degli Studi di Trieste, Dipartimento di Studi Umanistici, et du Centre d’Etudes en Civilisations, langue et Littératures Etrangères de l’Université de Lille III.

Responsable scientifique du projet interdisciplinaire Il Mitreo del Circo Massimo : studio preliminare di un monumento inedito tra archeologia, conservazione e fruizione . Dipartimento di Studi Umanistici - Dipartimento di Ingegneria e Architettura dell’Università degli Studi di Trieste - Fondi di Ricerca di Ateneo, Sovrintendenza Capitolina per i Beni Culturali.

Membre du groupe de recherche Fana, Templa Delubra. Corpus de la Regio X. Projet coordonné par J. Scheid (Collège de France) (www.college-defrance.fr/chaires/chaire9/html/presentationitalien.html ).

Collaborateur du projet Schedatura informatizzata delle testimonianze musive dell’Italia settentrionale du Dipartimento di Beni Culturali dell’Università degli Studi di Padova (http://www.perseo.lettere.unipd.it/tess). Inventaire des mosaïques et des pavements des fouilles d’Aquileia, via Gemina.

Federica FONTANA est l’auteur de plus de quatre-vingts publications scientifiques (monographies, directions de volumes collectifs, contributions et articles de revues, volumes de mélanges, actes de colloques nationaux et internationaux).

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page