Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2016-2017 > Béatrice DESVERGNE

Dernière modification : 14 février 2017

Béatrice DESVERGNE

Université de Lausanne (Suisse)
Invitée de la République des Savoirs - novembre et décembre 2016

Béatrice DESVERGNE - Invitée du labex TransferS - novembre et décembre 2016

Durant les mois de novembre et décembre 2016, le labex TransferS et Michel Morange (République des Savoirs) accueillent Béatrice DESVERGNE, professeur à la Faculté de Biologie et de Médecine de Université de Lausanne (Suisse).

 
 

« Big Data » en biologie et médecine : nouveaux outils, nouveaux concepts ?

Ces dix dernières années a vu l’émergence d’une nouvelle approche en biologie, appelée biologie des systèmes, qui s’appuie sur l’acquisition de données aussi exhaustives que possible concernant le système à l’étude. Ces données sont d’ordre génétique (ex : séquence du génome), moléculaires (ex : niveau d’expression de tous les gènes), phénotypiques (ex : pression artérielle, poids, mesures issues d’objets connectés), et aussi d’ordre qualitatif tel que des images ou radios. Une interprétation appropriée de l’ensemble massif de ces données –d’où le nom « Big Data », devenu très médiatisé, ou mégadonnées– serait la porte ouverte à une compréhension intégrative des phénomènes du vivant, tant physiologiques que pathologiques. De ce fait, autant en biologie fondamentale qu’en médecine, dans le cadre de la médecine dite personnalisée, cette approche suscite d’énormes attentes, alors même que de nombreux défis restent à adresser. L’enjeu est non seulement scientifique, mais aussi sociétal, économique, et politique.

Les quatre séminaires proposés dans le cadre de la mission de professeur invité vont permettre de retracer les développements récents de la recherche en biologie, depuis les fondements, les succès et les limites de la biologie moléculaire à la transformation actuelle des concepts en biologie provoquée par les « Big Data », pour finalement se poser la question, dans ce contexte, des réalités et promesses de la médecine personnalisée.

 

Programme des séminaires

  • Mercredi 16 novembre, 13h30-15h30, ENS - Salle de colloque Centre Cavaillès (29 rue d’Ulm - 3e étage)
  • La démarche scientifique en biologie moléculaire : puissance et limites
  • Discussion sur le type de questions posées par les biologistes moléculaires, les outils utilisés, et les réponses obtenues avec leurs limites.
  •    
  • Mercredi 23 novembre, 13h30-15h30, ENS - Salle de colloque Centre Cavaillès (29 rue d’Ulm - 3e étage)
  • L’avènement des « Big Data » en Biologie et Médecine : un changement de paradigme ?
  • Discussion sur la nature des Big Data, sur leur utilisation aujourd’hui en recherche en biologie et médecine, sur les défis connus et ceux qui émergent, mise en parallèle avec les Big Data en économie, en lettre, en physique.
  •  
  • Mardi 6 décembre, 13h30-15h30, ENS - Salle de colloque Centre Cavaillès (29 rue d’Ulm - 3e étage)
  • Modèles et Modellingen biologie et médecine à l’ère des Big Data
  • Discussion sur les concepts qui sous-tendent la notion de modèles, les différentes approches de modelling, les propriétés des modèles explicatifs proposés à l’issue d’une recherche spécifique, des modèles descriptifs et des modèles prédictifs.
  •  
  • Play Mardi 13 décembre, 13h30-15h30, ENS - Salle de colloque Centre Cavaillès (29 rue d’Ulm - 3e étage)
  • Big Data et médecine personnalisée : réalités, promesses… et leurre ?
  • Discussion revenant plus spécifiquement sur l’intrication « Big Data », complexité, et médecine personnalisée. Lien avec le développement de la modélisation, entre réalités, promesses et leurre.

 


Béatrice Desvergne was trained as a MD and specialized in Anesthesiology and Resuscitation. Along practicing medicine, she carried out research in experimental biology in ISNERM Rennes. After a post-doctoral stay from 1988 to 1992 at NIH in Bethesda, she was appointed as assistant professor at the University of Lausanne, and further promoted as associate and now full professor at the Center for Integrative Genomics. In addition to her teaching and research activities, she has been the Dean of the Faculty of Biology and Medicine from 2012 to 2015. Her research activities focus on questions and models on the nuclear receptor family of transcription factors -more particularly on Peroxisome Proliferator Activated Receptors (PPARs), which play a major role in metabolic homeostasis. The major hallmark of her work is the combination of in-depth molecular approaches and complex phenotypic evaluation of mouse models, aiming at elaborating integrative views. In parallel to experiment-oriented questions, the systemic approaches she is using lead her to develop a major interest in how giving sense to the wealth of data generated in the field of metabolism by the « omics » approaches, in biology as well as in medicine. Her broad interest in interdisciplinary sciences made her an important actor in organizing teaching around sciences, techniques, and society for medical and biology students at the university of Lausanne.


 

 

novembre 2017 :

octobre 2017 | décembre 2017

haut de page