Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2015-2016 > Thomas BAIER

Dernière modification : 7 décembre 2016

Thomas BAIER

Université de Wurtzbourg (Allemagne)
Invité de l’AOrOc - mars 2016

Thomas Baier - invité du labex TransferS - mars 2016 

Durant le mois de mars 2016, le labex TransferS et Mathilde Simon (AOrOc) accueillent Thomas BAIER, professeur de philologie classique à l’Université de Wurtzbourg (Allemagne).

 

 

 

Religion, légitimation et émotions dans la littérature romaine

 

Vendredi 11 mars , de 16h à 17h30, salle F (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • Le traité De la clémence de Sénèque et le problème de la justice
  • Dans les situations de crise politique le problème de la légitimation du pouvoir se pose de manière urgente. À la fin de l’ère républicaine de Rome des dirigeants forts se sont imposés, mais ils étaient contraints de légitimer leur pouvoir d’une manière ou d’une autre. La méthode que choisit César était la fameuse clémence, la clementia Caesaris. César, se comportant comme dictateur clément, a accordé la vie à beaucoup de ses adversaires, mais il les a en même temps humiliés. Dans le traité De clementia, Sénèque a essayé d’intégrer la clémence, qui rapprochait le princeps d’un monarque hellénistique ou même d’un dieu, dans le cadre républicain. Il en a fait d’une part un moyen de légitimation, et d’autre part il l’a définie comme une partie de la iustitia. Il a ainsi réconcilié deux notions antagonistes : la libertas et la clementia.

 

Samedi 12 mars de 9h30 à 11h, salle de séminaire du CEA (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

Du mythe à l’histoire : Construction de l’ancienne histoire de Rome chez Varron

  • Dans le cadre de l’atelier « Virgile commenté par Servius : aspects littéraires et religieux »
  • Play Abordant la question de savoir de quelle manière Varron traite le mythe, la conférence envisage d’éclairer deux aspects :
    1. Varron s’est servi de traditions italo-étrusques qu’il a adaptées à des modèles grecs et qu’il a élargies pour créer une histoire de la civilisation romaine marquée par l’hellénisme.
    2. Varron a rationalisé des mythes religieux à la manière de Polybe et leur a attribué une fonction sociale. Pourtant, il n’a pas critiqué l’existence de mythes : il en fait un des fondements de sa conception de l’Etat romain.
    La restauration de la tradition religieuse, préparée, sur le plan spirituel, par Varron et renforcée par Auguste, ne se justifiait pas par un contenu métaphysique ou éthique : elle était destinée à faire revivre l’esprit du prétendu « bon vieux temps ». Son impact était d’une valeur purement psychologique. Varron a rendu confiance aux Romains, dans un temps incertain, en renforçant leur enracinement spirituel.

 

Mardi 15 mars de 10h30 à 12h30, salle Cavaillès (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • Close Reading d’un monologue de Médée (Sen. Med. 910-944)
  • Dans le cadre du cours de littérature latine 
  • Dans ce monologue de Médée se condense la relation entre dieux, émotions et libre-arbitre dans la pensée de Sénèque. Il s’agit d’un des premiers textes ‘psychologiques’ de la littérature européenne. De plus, Sénèque nous montre un tableau de la théorie stoïcienne des émotions. On a appelé les tragédies de Sénèque des traités philosophiques en forme de drame. Cela devient évident dans le passage choisi. La forme poétique renforce le message, et Sénèque s’avère rhétoricien, dramaturge et pédagogue en même temps.

 

Samedi 26 mars, de 10h30 à 12h, salle de séminaire du CEA (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

  • Les serpents dans le chant IX de Lucain
  • Dans le cadre de l’atelier de traduction du chant IX de la Guerre civile de Lucain 
  • Lucain écrit une épopée sur la guerre civile entre César et Pompée. De même que Virgile fait de la guerre entre Troyens et Rutules l’acte de naissance de Rome, Lucain voit la guerre civile comme la catastrophe fondatrice, qui donne naissance au principat et marque le commencement d’une toute nouvelle ère dans l’histoire de Rome. La caractéristique de l’ancienne Rome était la liberté, celle de la nouvelle Rome est la servitude. Au bouleversement de l’ordre politique correspond celui de la conception du monde. Les dieux ont perdu leur rôle décisif. Lucain s’avère « un stoïcien qui a perdu la foi » (O. Steen Due). Au 9ème livre, dans l’épisode des serpents, on constate que Lucain a même adopté des idées épicuriennes Pour comprendre la condicio humana, il se sert d’une méthode heuristique, développée par Épicure, celle de l’« epilogismos ».

 

Conférence du Thomas Baier - mars 2016
Crédits : Pôle communication de l’ENS
juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page