Accueil > Recherche > Publications > Publications 2014 > Théories intercontinentales Voyages du comparatisme postcolonial

Dernière modification : 23 janvier 2017

Théories intercontinentales
Voyages du comparatisme postcolonial

Pascale Rabault-Feuerhahn

Théories intercontinentales
Crédits : Demopolis

S’il est un courant qui a animé les sciences humaines au cours des dernières décennies, c’est bien celui des théories postcoloniales. Vaste nébuleuse discutée à travers le monde, leur essor doit beaucoup à quelques figures majeures qui ont en commun d’enseigner la littérature anglaise et comparée dans des universités anglo-saxonnes, principalement nord-américaines, tout en étant originaires d’autres continents. Ce livre collectif, coordonné et dirigé par Pascale Rabault-Feuerhahn, explore l’incidence des (auto-)biographies transculturelles des théoriciens postcoloniaux sur leur œuvre théorique, et plus particulièrement sur la comparaison littéraire qui en forme le cœur historique. De New York à Hong-Kong, d’Oxford à Yaoundé, les auteurs de l’ouvrage proviennent eux-mêmes d’horizons divers et témoignent ainsi en actes des voyages du comparatisme postcolonial.

 

Conception et coordination du volume par Pascale Rabault-Feuerhahn, CNRS, travaille sur l’histoire des études orientales, et sur la genèse et la diffusion de la méthode comparative dans les sciences humaines. Auteur de L’Archive des origines. Sanskrit, philologie, anthropologie dans l’Allemagne du XIXe siècle, Paris, Le Cerf, 2008.

 

 

P. Rabault-Feuerhahn (dir.). Théories intercontinentales : voyages du comparatisme postcolonial. Paris : Demopolis, 2014, 315 p. ISBN 978‑2‑35457‑069‑9

 

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page