Accueil > Recherche > Publications > Publications 2012-2013 > Le geste et l’écriture Langue des signes, Amérindiens, logographies

Dernière modification : 20 février 2017

Le geste et l’écriture
Langue des signes, Amérindiens, logographies

Pierre Déléage

Le geste et l'écriture. Langue des signes, Amérindiens, logographies
Crédits : Armand Colin

Dans les années 1880, Lewis F. Hadley, professeur de dessin en Oklahoma, inventa une écriture pour transcrire la langue des signes utilisées par les Indiens des Plaines. Depuis déjà plusieurs siècles, en effet, les Kiowas, les Comanches, les Cheyennes, les Arapahos ou les Sioux, qui parlaient tous des langues différentes, employaient une langue gestuelle très élaborée afin de pouvoir communiquer les uns avec les autres.

L’idée que toute écriture est avant tout un système de notation des sonorités de la langué était, et reste, une certitude communément partagée. Dès lors, une écriture des gestes est-elle seulement imaginable ? Quelle forme pourrait-elle prendre ? Dans quelle mesure serait-elle semblable aux écritures des sons ?

À partir de l’étude comparée de l’écriture de Lewis F. Hadley, cet ouvrage abondamment illustré vient fournir des réponses à ces questions. Mais il permet également d’aller plus loin en proposant une série d’hypothèses qui renouvellent la réflexion sur les conditions de l’invention, de la propagation et de la survie de tout système de notation.

 

Pierre Déléage est anthropoloque, chargé de recherche au Laboratoire d’Anthropologie Sociale du CNRS.

 

 

 

P. Déléage. Le geste et l’écriture : langue des signes, Amérindiens, logographies. Paris : Armand Colin, 2013, 144 p. ISBN 978‑2‑200‑28062‑8

février 2017 :

janvier 2017 | mars 2017

haut de page