Accueil > Recherche > Publications > Publications 2014 > Traduire Genesis. Manuscrits - Recherche - Invention n°38

Dernière modification : 23 janvier 2017

Traduire
Genesis. Manuscrits - Recherche - Invention n°38

Fabienne Durand-Bogaert (dir.)

Revue internationale de critique génétique - ITEM

Genesis 38
Crédits : PUPS

Nous sommes parvenus à un tournant dans les recherches sur la traduction. Au cours des vingt dernières années, les recherches sur la traduction se sont peu à peu autonomisées, se dégageant de la périphérie de disciplines — stylistique, linguistique, littérature comparée, notamment — qui, sans pouvoir les accueillir vraiment, ne parvenaient pas non plus à s’en passer tout à fait. Loin des idées reçues, Antoine Berman et Henri Meschonnic ont posé les jalons d’une véritable critique des traductions, mais celle- ci s’édifie encore, le plus souvent, sur la base des seuls textes édités. Or, l’édition des traductions est, plus que toute autre, soumise à révisions, transformations, interventions, de sorte qu’elle ne donne pas toujours un reflet exact de ce qu’a été le véritable travail du traducteur. Convoquer l’approche génétique pour aborder les traductions et ainsi étayer plus solidement la recherche dans ce domaine apparaît donc aujourd’hui comme une démarche indispensable, d’autant que, en essence, la traduction est d’abord processus.

 

 

Genesis : manuscrits, recherche, invention : revue internationale de critique génétique, avril 2014, n°38. Institut des textes et manuscrits modernes. Paris : Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2014. ISSN 1167‑5101

 

mars 2017 :

février 2017 | avril 2017

haut de page