Accueil > Recherche > Publications > Publications 2012-2013 > L’itinéraire de Tran Duc Thao Phénoménologie et transfert culturel

Dernière modification : 21 avril 2017

L’itinéraire de Tran Duc Thao
Phénoménologie et transfert culturel

Jocelyn Benoist et Michel Espagne (dir.)

L'itinéraire de Tran Duc Thao. Phénoménologie et transfert culturel
Crédits : Armand Colin

Le normalien Tran Duc Thao (1917-1993), ne fut pas seulement le premier agrégé de philosophie vietnamien, il a aussi été un des premiers en France à traverser toute la pensée de Husserl, jusqu’à ses zones les moins fréquentées. Il campe un Husserl entier, pris dans toutes les ramifications de sa réflexion. La physionomie de ce qu’est Husserl pour nous, aujourd’hui, dépend encore largement de la synthèse qu’il a effectuée. En même temps on ne saurait le comprendre sans tenir compte du passage entre cultures qu’il incarne, de sa langue maternelle vietnamienne, de son effort pour trouver une solution de continuité entre la phénoménologie et ce qu’il considère comme l’outil essentiel dans les luttes anticoloniales, à savoir une forme personnelle de marxisme.

Au moment où son ouvrage sur la phénoménologie husserlienne, version étendue d’un mémoire présenté à Jean Cavaillès, paraît chez un éditeur confidentiel en 1951, son intérêt s’est déplacé vers le Vietnam et les mouvements annonciateurs des luttes pour l’indépendance en Indochine. Tran Duc Thao qui, d’Althusser à Derrida en passant par Kojève ou Sartre, a marqué tant de philosophes de l’après-guerre a également été un des premiers intellectuels du Vietnam indépendant.

 


Dans les médias


 

J. Benoist et M. Espagne (dir.). L’itinéraire de Tran Duc Thao : phénoménologie et transfert culturel. Paris : Armand Colin, 2013, 498 p. ISBN 978‑2‑200‑28045‑1

Actes du colloque « L’itinéraire de Tran Duc Thao, phénoménologie et transfert culturel »

Lecture
Vidéo(s) de l’événement

 

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018

haut de page