Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2016-2017 > Verónica GALÍNDEZ

Dernière modification : 14 février 2017

Verónica GALÍNDEZ

Université de São Paulo (Brésil)
Invitée de l’ITEM - décembre 2016 et janvier 2017

Verónica GALÍNDEZ - Invitée du labex TransferS - décembre 2016 et janvier 2017

Durant les mois de décembre 2016 et janvier 2017, le labex TransferS et Irène Fenoglio (ITEM) accueillent Verónica GALÍNDEZ, professeur de littérature française et traductrice, Université de São Paulo (Brésil).

 

Traduire Benveniste en portugais du Brésil

Traduction, translation, adaptation, interprétation

La publication de la traduction brésilienne, parue en 2012, des Dernières leçons : Collège de France 1968 et 1969 (EHESS-Gallimard-Seuil, 2012), édition établie par Irène Fenoglio et Jean-Claude Coquet a fortement contribué au renouveau de l’intérêt porté à ce linguiste dans l’ensemble des recherches en linguistique, mais aussi en littérature. En effet, huit de ces dernières leçons sont consacrées à l’écriture et mettent au jour divers problèmes déjà présents dans Problèmes de linguistique générale concernant directement la pratique littéraire comme son analyse.

Ce séminaire intitulé « Traduire Benveniste en portugais brésilien. Traduction, translation, adaptation, interprétation » voudrait pointer à la fois les difficultés concernant la traduction en portugais du Brésil des Dernières Leçons d’Emile Benveniste quant aux adaptations nécessaires dans le passage d’une langue à l’autre mais aussi se consacrera à la façon dont les grands concepts ouverts par Benveniste : discours, énonciation, par exemple, mais aussi métalinguistique ont pénétré dans les études littéraires et ont contribué à les vivifier.

Valdir do Nascimento Flores (professeur à l’université de Porto Alegre, invité du labex TransferS en 2016) qui a dirigé la traduction des Dernières leçons et dirige actuellement celle de Autour d’Émile Benveniste a, dans une série de cours (en 2016), exposé les conditions historiographiques de la linguistique au Brésil et de la réception de Saussure et Benveniste. Dans la présente série de cours, il s’agira de rentrer dans la traduction même, d’explorer le passage de la linguistique à la littérature dont la contribution de Pascal Quignard “Le mot littérature est d’origine encore inconnue” (Autour d’Émile Benveniste, Seuil, 2016, p. 267-326) est un exemple. Les traducteurs de l’œuvre, traducteurs confirmés, linguistes et littéraires, ont fini par soulever des questions concernant la migration historique des concepts, ainsi qu’une meilleure adaptation à l’état actuel des recherches en linguistique qui donnent des conditions privilégiées d’analyse non seulement de la réception théorique proprement dite, mais de sa mise à jour à la lumière de la publication de manuscrits.

L’objectif de ce cours est donc de présenter un relevé des difficultés rencontrées lors de la traduction de cet ouvrage mettant en avant, notamment, celles qui relèvent d’un questionnement conceptuel et notionnel. Il s’agit donc d’analyser les bases et les enjeux des difficultés propres aux concepts linguistiques, sans oublier la dimension stylistique de l’écriture de Benveniste. Car il va sans dire que son caractère apparemment simple et pédagogique comprend un long travail en amont de synthèse et de justesse des concepts et des notions, comme nous permettent de le voir les manuscrits.

Il est aussi, après une analyse attentive au processus de traduction des Dernières leçons, de réfléchir à quelques implications qui relèvent du transfert des concepts, d’ouvrir la voie à des propositions concrètes pour le travail de traduction en cours de Autour d’Emile Benveniste, Seuil, 2016.

Enfin, il sera de la plus haute importance pour nous de travailler, en direct, avec tous les participants au séminaire, la traduction de ce texte de Benveniste si explicitant de ce que nous sommes en train de faire “La traduction, la langue et l’intelligence” publié dans l’ouvrage Autour d’Émile Benveniste (Seuil, 2016, p. 37-44)

 

Notre intérêt est finalement de montrer comment deux contextes géographiques, sociologiques et culturels différents peuvent s’emprunter l’un à l’autre, pour créer et diffuser du savoir, ensemble, dans quasiment le même temps.

 

Programme

 

  • Play Vendredi 9 Décembre 2016, 10h – 13h
  • ENS, salle IHMC (45 rue d’Ulm - esc. C 3ème ét.)
  • 1. Les difficultés concernant la traduction des concepts linguistique
  • 2. La traduction des concepts en gestation : les concepts et les notions dans la fragilité du manuscrit

 

  • Jeudi 6 janvier 2017, 10h – 13h
  • ENS, salle IHMC (45 rue d’Ulm - esc. C 3ème ét.)
  • 3. Traduire le style de Benveniste : le style d’un linguiste est-il important ?

 

  • Vendredi 27 janvier 2017, 10h – 13h
  • ENS, salle IHMC (45 rue d’Ulm - esc. C 3ème ét.)
  • 4. Atelier de traduction de « La traduction, la langue et l’intelligence » de Benveniste

 

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

haut de page